Mon panier
Accueil > Entretiens > Comment sculpter et façonner son manche en bois ?

Comment sculpter et façonner son manche en bois ?

C’est l’étape manuelle par excellence, celle qui va vous procurer le plus de plaisir. Vous allez pouvoir façonner et donner une forme à votre couteau, un couteau unique et bien à vous. Cette étape ne requiert ni connaissance, ni talent particulier. Je vais vous présenter des techniques simples, ludiques et accessibles à tous.

 

 

 

Rappelez-vous que personnaliser son couteau c’est aussi une occasion pour prendre du temps pour soi, pour se déconnecter du quotidien, et prendre le temps d’apprendre pour se lancer dans une activité manuelle mémorable.

Alors, installez-vous confortablement où vous voulez, profitez d’être en extérieur pour prendre davantage de plaisir ou chez soi, à écouter votre plus belle playlist, voir même les deux à la fois.
Prêt à devenir le prochain Rodin du bois ?
Echauffez vos dix doigts. C’est parti !

Il existe deux techniques : 

  • le ponçage
  • le façonnage

 

Technique 1 : le ponçage

Le ponçage va peut-être davantage s’adresser aux personnes débutantes ou bien si vous avez acheté notre kit de base.
Quoiqu’il en soit, l'objectif ici est de poncer les arrêtes du manche pour apporter plus de rondeur dans la prise en main.

Afin de poncer avec harmonie et équilibre, je vous conseille d’assembler une première fois votre couteau sans la lame.
Serrez suffisamment les vis pour maintenir l’ensemble mais pas trop pour ne pas tordre les plaquettes de bois.

Poncez toujours dans le sens du fil du bois, jamais à contre fil. Cela va causer des rayures qui seront difficilement rattrapable. Commencez par le grain le plus épais, il permet de dégrossir et retirer rapidement de la matière.
Une fois le résultat obtenu satisfaisant, passez au second papier de verre, le plus fin (320). Sa mission est de venir adoucir le manche.

Remarque : plus le grain du papier à poncer sera fin, meilleur sera le rendu. Si vous avez du papier à poncer à votre disposition n’hésitez pas à l’utiliser. Vous pouvez très facilement monter dans les grains à 800 voir plus. Le manche sera particulièrement agréable en main !

 

Technique 2 : le façonnage

La principale "difficulté" ici est de bien tenir l’outil à sculpter si vous avez fait le choix de prendre celui qu’Acolyte recommande. Of course !
L’avantage d’utiliser notre outil est qu’il offre une souplesse dans le travail du manche, vous allez pouvoir créer des formes plus complexes, plus libres, plus personnelles.

Pour la tenue de l’outil, c’est un objet ergonomique qui va naturellement se loger dans votre main.
Une petite encoche en bas permet de caler son index. La seconde celle au-dessus permet d’y poser son pouce. A partir de là, rien ne peut vous arriver. Totale maitrise !

L’idéal est de pouvoir s’entraîner une première fois sur une chute de bois ou une branche afin de maitriser l’outil. C’est l’angle qui fera toute la différence. Pas trop à la perpendiculaire sinon vous allez entailler votre manche. C’est pas ce qu’on veut !
Pas trop penché sinon vous n’allez retirer que très peu de matière, et vous risquez de déraper.
25/30°, ce n’est pas que la température idéale pour vos vacances, mais c’est aussi l’angle qu’il faut suivre pour bien façonner votre manche en bois.

La main qui tient l’outil permet de gérer l’inclinaison, le pouce de la main opposé permet de gérer la force de pousse. 

Le façonnage n’est pas que visuel, soyez attentif. Ecoutez le bruit que fait l’outil sur le bois, sentez aussi s'il accroche bien, si tout est fluide, et corrigez votre geste si besoin ! Ne vous préoccupez pas des aspérités et des traits grossiers.

Ils disparaitront à l’étape suivante, le ponçage vue en technique 1.

Conseil : Afin de sculpter et façonner avec harmonie et équilibre, je vous conseille d’assembler une première fois votre couteau sans la lame.
Serrez suffisamment les vis pour maintenir l’ensemble mais pas trop pour ne pas tordre les plaquettes de bois.

 
Ecrit par le 03/08/2020
Dernière modification le 03/08/2020
Catégorie : Entretiens
Autres articles sur :

Commentaires


<<