Mon panier
Accueil > Entretiens > Comment brûler le manche de son Acolyte ?

Comment brûler le manche de son Acolyte ?

Ce tutoriel vidéo est accompagné d’un texte qui présente chacune des étapes.
Au delà de l’aspect esthétique certain, brûler une partie du manche souligne l’élégance des fibres du bois et va également les renforcer.


 

 

Pour réaliser convenablement votre manche brûlé, vérifiez que vous ayez les bons ustensiles. Sur la vidéo j’utilise un chalumeau à l’apparence contestable mais à l’efficacité redoutable. Si vous n’avez pas de chalumeau à portée de main, vous pouvez utiliser un briquet (attention aux doigts, ça chauffe vite), une plaque de cuisson au gaz… Ne soyez pas trop créatif non plus, l’idée est de pouvoir avoir suffisamment de maitrise et de précision pour brûler correctement les plaquettes de bois

Votre Acolyte mérite cette attention.

Munissez-vous également de deux chiffons : un vieux et un propre. Le vieux servira à nettoyer la poussière après chaque passage du chalumeau. Le propre sera utile pour appliquer l’huile de lin.
A ça vous pouvez aussi prévoir deux papiers de verre. Dans la vidéo j’utilise un 120 puis un 320 pour la finition. Si vous souhaitez poussez plus loin la finition, n’hésitez pas à monter dans les grains. Le 800 est très bien !
Enfin et le plus important n’oubliez pas vos plaquettes de bois Acolyte. 

Avant de vouloir tout brûler, veillez à prendre quelques précautions 🚨:

- un lieu aéré
- loin d’une source inflammable (papier, rideaux, …)
- attention aux cheveux longs et aux longues barbes (sait-on jamais) 

 

Etape 1 :

Prenez le chalumeau dans votre main dominante et en fonction de la force de la flamme, placez la buse à environ 5 cm du manche. Passez la flamme de haut en bas du manche en le faisant tourner avec votre main pour brûler la surface de façon homogène.
Il est préférable d’y aller doucement, le temps d’apprivoiser l’intensité de votre flamme.

Attention à ne pas brûler l’intérieur des plaquettes de bois ! Ici ce n’est que l’apparence extérieure qui nous intéresse. 

 

Etape 2 :

Lorsque le manche a pris la coloration souhaitée, laissez refroidir. C’est alors que votre vieux tissu intervient. Donnez un bon coup de chiffon avant de poncer vos plaquettes de bois. Commencez toujours par le grain le plus gros puis de plus en plus fin. 

Enlevez la poussière du ponçage à chaque fois que vous prenez un papier plus fin. Vérifiez l’apparence de votre manche. Il est parfois nécessaire de refaire plusieurs passage au chalumeau après le ponçage, puis de poncer à nouveau pour obtenir une belle finition uniforme sur toute la surface

 

Etape 3 :

Nettoyez bien vos plaquettes de bois au chiffon de sorte qu’à la fin celui-ci ne noircisse plus. 

Après ça, c’est l’étape la plus satisfaisante, celle que vous attendiez avec impatience, celle qui révélera l’esthétisme de votre brûlure (qui pensait pouvoir dire ça un jour ? :)). 

Appliquez abondamment l’huile de lin avec un chiffon propre sur l’ensemble du manche (intérieur et extérieure). N’utilisez surtout pas le chiffon du bois brûlé, il pourrait tâcher la partie intacte de votre manche.

Vous pouvez également utiliser de la cire d’abeille. 

Laissez sécher 24 belles heures.

 

Etape 4 : 

Une fois les 24 heures passées, c’est le moment d’assembler votre Acolyte ! Vous pouvez dès lors vous précipitez pour le montrer à vos amis, ou pour les plus gourmands découper une belle tranche de saucisson bien méritée. Soyez fier de vous et de votre Acolyte !

N’oubliez pas de poster une photo sur Instagram en taggant Acolyte sur la photo et en utilisant le hashtag #monacolyte.

Ecrit par le 03/07/2020
Dernière modification le 03/07/2020
Catégorie : Entretiens
Autres articles sur :

Commentaires


<<