Mon panier
Accueil > Entretiens > Guide d’entretien d’un couteau Acolyte

Guide d’entretien d’un couteau Acolyte

Dans ce petit guide vous trouverez les conseils simples pour entretenir facilement votre Acolyte, quelques gestes au quotidien pour en faire un partenaire de qualité.

Vous apprendrez à nettoyer correctement votre lame, garder son tranchant et les précautions d’usages qu’il est bon de rappeler. Vous apprendrez aussi des astuces pour entretenir son manche en bois.

 

Comment nettoyer sa lame ?

Bonne nouvelle, la lame Acolyte est en acier inoxydable, et cela implique moins de minuties qu’une lame au carbone (rouille au contact de l’eau). Néanmoins, n’en soyez pas moins vigilants. Une lame ça s’entretient.

Et selon la maxime : « Une lame ça ne se lave pas, ça s’essuie ! »

Après chaque utilisation, prenez quelques minutes pour l’essuyer. Il ne faut jamais laver la lame de son couteau Acolyte à grande eau au risque que le bois s’humidifie et se déforme dans le temps. Il suffit avec un torchon ou un tissu légèrement humide de la nettoyer.

L’idéal est d’utiliser une chamoisine, une peau douce, pour un entretien réussi et optimal de sa lame.

 

Comment entretenir un manche de couteau ?

Le bois est une matière naturelle. Votre manche peut sécher, se foncer, gonfler ou se craqueler à l’usage. Un manche patine avec le temps et c’est ce qui en fait tout son charme. Mais ne pas confondre patine et mauvais entretien. Un mauvais entretien déformera votre manche ce qui le rendra bien moins utile et finira certainement au fond de votre tiroir.

Pour éviter cela, n’hésitez pas à huiler régulièrement le manche de votre Acolyte avec de l’huile de lin. Utilisez également un papier de verre au grain léger (320/400..) et poncez légèrement et uniformément le manche.

 

NB : Si malheureusement le manche de votre Acolyte a été trop régulièrement en contact avec l’eau, et a fini par gonfler/se déformer il n’y a pas d’inquiétude à avoir. La solution est simple.

Vous proposez un couteau en kit permet également de pouvoir réparer et remplacer les pièces défectueuses individuellement. Il est donc possible d’acheter des nouvelles plaquettes de bois et de fabriquer un nouveau manche, tout en gardant votre lame et votre visserie actuelle.

Voyez le bon côté des choses, c’est l’occasion de créer un nouveau manche, une nouvelle forme ou bien en profiter pour essayer une nouvelle essence de bois.

 

Comment affûter la lame de son couteau ?

On a parfois tendance à mettre l’affûtage au second plan dans les conseils d’entretien, pourtant une lame bien aiguisée est avant tout un plaisir à l’usage, une facilité et une délicatesse à découper ses aliments. C’est aussi ce qu’on attend d’un couteau, couper.

La conséquence d’une lame mal affûtée c’est la blessure, on aura tendance à accentuer son geste au risque d’un mauvais mouvement.

Une lame inoxydable demande plus d’attention concernant l’affûtage. Il est nécessaire de le faire régulièrement (1/semaine) sans attendre que votre lame ne coupe plus ainsi vous assurerez d’un bon tranchant tout au long de la vie de votre Acolyte.

 

L'aiguisage à la pierre se pratique sur une lame sèche.

Pour commencer, vous devez mouiller légèrement la pierre. Passez la sous l’eau du robinet (sans la tremper).

Ensuite, avivez le fil de la lame en faisant glisser votre lame sur la pierre avec un angle constant de 20° d’inclinaison (la pierre fait un angle de 20° avec la lame) d’un geste régulier et appuyé mais sans forcer. Vous pouvez partir de la pointe de lame vers la partie basse (celle près du manche). Autant de passages de chaque côtés. Ne pas faire de va-et-vient.


Un morfil (petites particules d'acier) se forme sur la face opposée à l'aiguisage, ce qui empêche de couper. Il faut donc enlever ce morfil et c'est la deuxième étape de l'aiguisage.
Coupez le morfil avec la pierre animée d'un mouvement de va-et-vient (la pierre fait alors un angle de 20° avec la lame). Partir de la base de la lame en allant vers la pointe d'un mouvement alternatif régulier, moins appuyé qu'au premier temps.

Ecrit par le 09/03/2020
Dernière modification le 09/03/2020
Catégorie : Entretiens
Autres articles sur :

Commentaires


<<