Mon panier
Accueil > Portraits > Portrait - Loic Julien

Portrait - Loic Julien

A quel âge as-tu eu ton premier couteau et dans quel contexte ?

Mon premier couteau m’a été offert par mon père à l’âge de 12 ans. Je m’en souviens très bien, c’était le classique Victorinox rouge. Le couteau idéal pour l’aventure.

 

As-tu des anecdotes avec le couteau ?

Plus jeune, je me souviens que j’utilisais mon couteau pour construire des cabanes, découper des brindilles pour le feu… Je l’avais en permanence avec moi. Mais je l’ai perdu quelques temps après et ça a été vraiment dur. 

Je l’ai remplacé l’année suivante par un Laguiole avec un manche en corne et mon prénom gravé sur la lame. 

 

As-tu des souvenirs particuliers ? Des souvenirs enfant ou même adulte ? Lesquels ?

Des souvenirs, j'en ai des tonnes.

Durant une randonnée, une fois arrivé au sommet, je monte mon bivouac et je me rends compte que j’avais oublié ma cuillère… J’ai alors mangé ma préparation lyophilisée sur la tranche de la lame. Attention à la langue !

Et le lendemain, manque de chance je casse une armature de la tente. Je décide de prendre mon couteau, et je pars découper une petite branche que je bricole avec un morceau de ficelou afin de consolider la tente. MacGyver !

 

Quel usage as-tu du couteau au quotidien ?

Je l’utilise tous les jours. J’adore les couteaux avec une finition en manche en bois et une lame bien affutée. Ils sont petits et parfaits pour éplucher les légumes et découper la viande. Sinon je fais beaucoup d’escalade et de canyoning, du coup j’ai toujours un couteau accroché à un mousqueton.

 

Pour toi, quelles sont les valeurs autour du couteau ?

La débrouille, l’aventure, la convivialité et le partage. C’est un objet « Totem » que tu admires, ou bien que tu exhibes pendant l’apéritif. Il est toujours avec toi. Il contribue à pleins de souvenirs. C’est un objet que tu peux transmettre de génération en génération, il a une âme. Il est hors du temps.

 

Qu’est ce qui te plaît dans l’idée de pouvoir réaliser ton couteau toi-même ?

Je trouve ça intéressant car tu inverses la situation. Habituellement tu te sers du couteau avec tes mains, c’est un objet déjà conçu. Mais grâce à ce kit tu peux le créer et le façonner de tes propres mains. Tu peux le personnaliser, lui donner une âme, un caractère, c’est un objet qui prend alors encore plus de valeurs à mes yeux. Et puis c’est un moment relaxant, où tu te retrouves avec toi-même et tu prends le temps de bien faire.

Ecrit par le 30/08/2019
Dernière modification le 30/08/2019
Catégorie : Portraits
Autres articles sur :

Commentaires


<<